Traduits de l’italien via Paolo Bellomo avec le concours d’Agathe Lauriot devoile Prevost.

Traduits de l’italien via Paolo Bellomo avec le concours d’Agathe Lauriot devoile Prevost.

Le roman « Ceci n’est nullement une chanson d’amour » faisait part des candidats au Prix Caille 2021 et j’ai deja parle ici de l’approche traductologique de l’equipe formee via Paolo Bellomo et Agathe Lauriot dit Prevost.

Ca semble marcher pour nos deux – Les Editions de l’Aube ont eu recours a la meme equipe pour bouger aussi « De rage ainsi que vent » (« Di rabbia e di vento« ).

Et ceci ne m’etonnerais jamais que des autres romans (une serie de 10 [8 ] au total maintenant) autour des personnages principaux que paraissent Carlo Monterossi (animateur TV d’une chaine TV berlusconienne autrement dit : TV poubelle ou « usine a merde« ), concepteur d’une emission de tele-realite –

C’est la tele, Carlo, ce n’est pas la pure life, c’est 1 style avec des lumieres a fond, du plastique bleu ciel et des pantins qui s’agitent pour d’autres pantins assis sur leur canape a la maison… Mais je vais te dire une chose sur la vraie vie aussi…

Milan/Milano, Katrina sa femme de menage et excellente cuisiniere (on profite de digressions sur la cuisine), Tarcisio Ghezzi, un sous-brigadier et le mysterieux Oscar Falcone…et une police qui patauge avec d’autres membres hauts en couleur, dont l’auteur semble souvent se moquer, vont se retrouver i  propos des etageres des librairies en France et Navarre.